DEVELOPPER LA SOUPLESSE ET LA PRESENCE

 AVEC LE CLOWN-THEATRE

Nos ressources émotionnelles et notre créativité constituent un capital précieux qui mérite d’être exploré et développé pour nourrir notre joie de vivre et notre présence.

Le Clown de Théâtre, par le jeu de l’improvisation, permet à la personne de se confronter sans crainte à la relation à soi et à l'autre et de vivre des situations inattendues, avec jubilation. 

Nous allons examiner de quelle façon la pratique du Clown-théâtre répond à certains de nos besoins essentiels et constitue un moyen privilégié de nous développer sur le plan personnel. 

Deux besoins psychologiques essentiels :

Parmi les besoins psychologiques, chacun de nous a 2 besoins essentiels : le besoin d’expression de soi et le besoin de relation à l’autre.

 

  • Le besoin d’expression de soi :

C’est le besoin de nous exprimer, dire qui nous sommes, exprimer ce que nous ressentons, façonner une forme qui vient de nous ; nous usons souvent pour cela de différentes formes artisanales ou artistiques bien connues (peinture, théâtre, sculpture, poésie…)

 

  • Le besoin de relation à l’autre

C’est le besoin de nous relier à l’autre, tout simplement. Nous répondons à ce besoin grâce aux échanges que nous avons dans la famille, le couple, le travail, les réseaux amicaux, sociaux etc.

 

La satisfaction de ces besoins dépend de notre environnement, de nos actions, et aussi de nos « compétences relationnelles ».

Nous cultivons ces compétences depuis notre naissance, dans la famille, le cercle amical, l’école, le travail et autre, avec plus ou moins de bonheur, il faut bien le reconnaître.

 

Jacques Salomé a plaidé pour la mise en place de cours de communication à l’école et je le rejoins.

Certains diront que « l’art de la relation » ne s’apprend pas, qu'il est naturel, spontané ; c’est vrai dans une certaine mesure ; et pourtant, chacun de nous n’en finit pas d’apprendre à s’exprimer, à se positionner par rapport aux autres, à tisser un lien authentique dans lequel je me respecte /je respecte l’autre, je m’épanouis et j’accède à une vitalité plus large.

La pratique du Clown de théâtre

Un jour j’ai découvert par hasard un moyen merveilleux de « développer ce lien à moi-même et à l’autre, il s’agit du Clown-Théâtre.

C’est un jeu théâtral improvisé dans lequel les acteurs entrent en relation, créent des situations, font partager leurs émotions et leurs imaginaires ; ils y montrent leurs talents et leurs fragilités avec la protection du "plus petit masque du monde »: le nez de clown.

Le Clown-Théâtre est issu de la tradition du clown de cirque, beaucoup moins vivace actuellement, et du théâtre improvisé. Il a trouvé une forme nouvelle à partir des années 70 avec l’école Jacques Lecoq puis avec l’impulsion du Bataclown, entre autre.

Ma pratique du théâtre et du clown

 

J’ai pratiqué pendant plusieurs années le théâtre en amateur avant de découvrir le Clown-Théâtre, dans lequel je me suis instantanément senti bien.

Depuis plus de 20 ans, j’ai suivi de nombreuses formations, notamment auprès du Bataclown, de la Compagnie du Passeur.

J’interviens dans des congrès et séminaires d’entreprises ou d’associations pour apporter légèreté, recul ou poésie à ces évènements, surtout lorsque les présentations descendantes se succèdent à la tribune.

J’anime depuis près de 10 ans des ateliers à Paris, à Vitry et à l’Espace des possibles.

Je fais partie d’un petit groupe de clowns qui nous entrainons régulièrement et intervenons parfois dans différents évènements.

 

J’aime le clown-théâtre parce que ça m’apporte de la joie, de la jubilation même ; je sens mes émotions très vivement et j’ai l’impression de créer des situations passionnantes, avec d’autres acteurs, sur une scène où la vie « est plus vraie et plus intense que nature » !

 

 

Le personnage du Clown de théâtre

 

Malgré la référence au théâtre, le personnage du clown est aux antipodes du personnage de Théâtre.

Le clown est un anti-héros. C’est celui qui vit le spectacle du monde avec une posture particulière, un regard décalé…

Tandis que le personnage de théâtre influence le monde.

Par son humilité, son décalage, sa différence, le clown dramatise et dédramatise ce qui lui arrive.

Il ne renie pas la vie ; ne la minimise pas, bien au contraire, il l'a vit à 200%.

Il oppose à la grandiloquence des humains une vision décalée qui les remet à leur juste place. Il offre un contrepoint. Le clown fait monter les grands très haut, pour « qu’ils montrent leurs fesses » et fait grandir les petits par leur tendresse, leur poésie et leurs qualités intimes.

Le Clown joue sur deux facettes distinctes et complémentaires :

  • Il dédramatise les situations surinvesties par l’égocentrisme de l’être humain.

  • Il laisse émerger la poésie, l’expression, l’émotion de ceux qui ne sont pas sur le devant de la scène dans la vie.

Dit autrement, le Clown montre les puissants sous l’angle de leur fragilité et les petites gens dans leur profondeur et leurs qualités.

Il se sent profondément humain, même s'il est différent.

Et lorsqu’il se montre différent, excentrique, c’est pour mieux laisser paraître son humanité.

 

 

La pratique du clown pour « lâcher-prise »

Le clown nait quand l’acteur s’abandonne, quand il se laisse dépasser par son projet, son action ou par les événements. Ce qui touche le spectateur, c’est la fragilité de l’humain aux prises avec le réel ; c’est la confrontation de l’humain à ses limites.

 

Pour s’abandonner, l’acteur-clown s’engage à fond, avec sincérité dans l’action, le ressenti, la parole ou le geste.

La magie se produit quand l’imprévu ou l’improbable surgit, quand l’acteur s’est « laissé embarqué ailleurs ». Il s’est alors produit une exaltation, une traversée du réel pour aboutir au cœur de l’imaginaire.

 

La pratique du clown vise donc à laisser émerger la vie, l’exaltation, la non maitrise.

Elle suppose une pédagogie de l’engagement, du lâcher-prise, de la confiance.

Cette pédagogie laisse la place belle à l’interaction.

Le Clown de Théâtre, un espace de développement personnel

Cette pratique permet de :

  • Se faire plaisir

  • nous relier à notre « enfant intérieur », notre corps, nos émotions, notre partie créative

  • Laisser les choses se faire naturellement (« lâcher prise »)

  • libérer notre potentiel créatif

  • développer notre présence à soi et à l’autre

  • retrouver l'esprit de jeu naturel pour nous libérer de l’habitude, du quotidien, des limites que nous nous donnons.

  • rencontrer des facettes inconnues de nous-même et des autres….

 

 

En bref

J’anime des ateliers de pratique du Clown-théâtre destinés à tous.

Les participants me disent qu’ils se « lâchent" plus, dans l’atelier et dans la vie courante, qu’ils sont plus à l’aise avec leurs émotions.

Pratiquer le Clown-Théâtre leur permet de mieux se connaître, d’exprimer leur potentiel et développer une relation à l’autre avec le corps, les émotions et le mental.

La pratique du Clown-théâtre telle que je la pratique n’a pas d’ambition thérapeutique ; c’est simplement une occasion pour se développer en retrouvant la joie de notre enfant intérieur !

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé

de nos actualités et articles de blog.

ME CONTACTER

VINCENNES-HYPNOSE

Philippe BRAMI - Hypnothérapeute

114bis, avenue de Paris - 94300 Vincennes

Tél: 06 81 76 90 89

Email: pbrami17@gmail.com

VINCENNES HYPNOSE

RETROUVEZ-MOI

© Copyright 2017 - VINCENNES-HYPNOSE.FR par Philippe Brami - Tous droits réservés

Mentions légales | Charte vie privée (RGPD) | Conditions Générales d'Utilisation

Ce site vous plait ? Il a été réalisé par MISTERPLUSDESIGN - Contactez le webmaster

  • Facebook
  • Prenez rdv sur Doctolib
  • LinkedIn
  • Prenez rdv sur psychologue.net