• Philippe Brami

Comment gérer les relations difficiles - La manipulation

Mis à jour : 11 oct. 2019

Les relations difficiles, dans la vie personnelle ou professionnelle sont courantes. Un malentendu, un différend, un conflit peuvent être surmontés par une attitude lucide et des techniques de communication appropriées.

Mais que dire des situations qui génèrent des émotions fortes et désagréables, des sentiments de déception, un malaise… et qui aboutissent parfois à un sentiment d’impuissance et une souffrance ?


Ces situations difficiles sont couramment désignées sous les termes de manipulation ou même de harcèlement.

Dans cet article nous allons tenter de répondre à quatre questions :

1/ Que recouvre la notion de manipulation ?

2/ Comment reconnaître une situation de manipulation ?

3/ Comment y réagir de façon saine ?

4/ Comment mieux se connaître et se prémunir de la manipulation ?


1. Que recouvre la notion de manipulation ?


A/ Influence naturelle et manipulation

Toute communication est une tentative légitime d’influencer l’autre : transmettre une information, une conviction, générer une réaction, obtenir un accord, donc, de façon directe ou indirecte, influencer l'autre. En soi, cela n’est pas condamnable : le rapport à l'autre provoque des réactions, frictions, changements dans nos points de vue et nos comportements.

Soulignons toutefois la différence entre l’influence et la manipulation.

Dans la manipulation, nous ressentons un malaise, quelque chose qui n’est pas en accord avec nos objectifs ; ou encore, nous ressentons une forme d’abus de pouvoir sur nous.

Nous parlons de manipulation lorsque nous sentons qu’une personne nous influence sans notre consentement, de façon excessive ou mal à propos ou encore tente d’obtenir de nous des comportements en désaccord avec ce que nous voulons.


B/ Manipulation et souffrance relationnelle

Toute communication ouvertement agressive ou manipulatoire s’accompagne d’une dévalorisation de la personne qui en est victime.

Le terme Manipulation est un mot valise qui peut désigner une manipulation sociale, politique, à l’échelle individuelle ou collective.

Il existe les « petites manipulations ordinaires » : hypocrisie, mensonges, pressions variables ; elles sont plus ou moins acceptées par le corps social.

Je centre cet article sur la manipulation dans la relation humaine, génératrice de souffrance et souvent de dévalorisation.

Même si cela est évidemment très subjectif, la souffrance est réelle et mérite d’être reconnue.

2. Comment reconnaître une situation de manipulation ?

Les formes grossières de l’abus de pouvoir sont aisément identifiées. On parle de pression, d’agressivité, de critique, de dévalorisation ...

Nous parlons de manipulation lorsque les formes de l’abus de pouvoir sont subtiles, lorsqu’elles apparaissent de façon masquée. Voici quelques masques souvent employés :

  • Le masque du non verbal : « je n’ai rien dit, vous êtes parano ! » Le manipulateur montre par son visage, le ton de sa voix ou des comportements des signes de mépris, d’agressivité, de non-respect ; tandis que verbalement, il reste correct.

  • Le masque de l’exigence : « le nécessaire coup de pied au derrière » Parfois la dévalorisation se cache derrière une exigence qui semble justifiée. Ici, la situation peut nécessiter une mobilisation ; mais justifie-telle pour autant une forme dévalorisante ?

  • Le masque de la franchise : la « critique constructive » Il est de bon ton d’afficher une attitude de franchise qui justifierait une attitude agressive ou abusive. Critiquer, juger, dévaloriser une personne au nom de la franchise n’est jamais acceptable.

  • Le masque de la répétition : « la goutte d’eau…qui détruit » Relever une erreur peut être nécessaire, répéter cette observation ou critique trop souvent relève d’une dévalorisation de la personne critiquée. Cela provoque des réactions importantes : démotivation, malaise, baisse de l’estime de soi. C’est la goutte d’eau répétitive qui détruit l’estime de soi, lentement mais sûrement.

3. Comment y réagir de façon saine ?

Les trois attitudes spontanées des mammifères, y compris l’homme, face à une situation de danger sont la fuite, le combat ou l’inhibition. La réponse, face à une situation relationnelle difficile, est donc souvent :

  • Le repli sur soi : éviter le sujet ou la personne, temporiser…(fuite), 

  • L’attaque : se braquer, contre-attaquer (combat)

  • La passivité : rester tétanisé, ne rien faire, subir (inhibition)

Nous pouvons aussi réagir à une situation de possible manipulation par une démarche pragmatique qui consiste à :

Analyser la situation     et/ou

Demander la clarification des comportements, intentions, rôles ou objectifs de l’autre   et/ou

Nous prémunir des conséquences désagréables de la situation    et/ou

Envisager des solutions de fuite, de repli ou d’aide extérieure en cas de blocage de la situation.

1- Analysez la situation

- Identifiez les faits observés et les noter  

  • qu’est-ce que la personne fait, dit ou montre de gênant ?

  • en quoi la personne va au-delà de ses droits ou de ses prérogatives ?

  • En quoi le langage ou les actes de la personne sont excessifs ou mal appropriés ?

- Identifiez votre ressenti dans la situation et le noter :

  • Quelle émotion je ressens quand la personne a tel langage ou tel comportement ?

  • Qu’est- ce que je m’empêche de faire ou de dire dans la situation ?

- Identifiez votre gestion de la situation ou vos tentatives de solution

  • Qu’avez-vous dit, fait ou demandé pour gérer la situation ?

  • Quelles ont été les réactions de la personne ?

- Identifiez l’implication éventuelle de votre entourage

  • Un tiers a-t-il été impliqué dans la situation ?

  • Quel a été son rôle ? Vous a- t-il soutenu, ignoré ou a-t-il soutenu votre adversaire ?

2. Demandez la clarification des comportements, intentions, rôles ou objectifs de l’autre

Il s’agit de clarifier ou faire clarifier les enjeux des protagonistes dans la situation.

Cela passe par poser une ou plusieurs des questions suivantes :

  • Quel est votre objectif en faisant cela ?

  • Qu’attendez-vous précisément de moi ?

  • Quelles sont vos contraintes ?

3. Annoncez clairement vos positions

  • Affirmez- vous : « Voici mon rôle / mon objectif / mes contraintes / mes limites dans cette situation… »

  • Evitez les menaces, attaques, signes d’insécurité ou de passivité (accepter quelque chose que vous ne souhaitez pas)

4. Maitrisez vos émotions

Face à un manipulateur, efforcez-vous de garder votre calme.

Résistez à la tentation de vous justifier, d’entrer dans un débat, d’argumenter ; cela ne sert à rien et vous risquez de vous laisser entrainer dans la négativité de votre interlocuteur.

4. Se prémunir contre la manipulation : mieux se connaître


a/ Hyper soumission, hyper susceptibilité ?

Ces notions sont subtiles et il est légitime de se demander si :

L’autre est excessif ou mal à propos   et/ou

Si nous-mêmes sommes « trop susceptibles ».

Nous pouvons situer les réactions à une attitude abusive selon un continuum qui va de l’hyper soumission à l’hyper susceptibilité.

  • L’hyper soumission : la personne accepte tellement massivement les retours de son interlocuteur qu’elle est la cible privilégiée des pressions et de la manipulation. L’entourage tend naturellement à en profiter et à « charger » la personne de critique, de travail ou même d’émotion (les personnes hypersensibles reçoivent / subissent les émotions de leur entourage). Cela conduit naturellement à la souffrance psychologique. 

  • L’hyper susceptibilité : la personne n’est plus capable d’ajustement, d’élasticité dans ses relations sociales ; elle tend à se couper des feed back des gens qui l’entourent ; ces derniers ne tardent pas à s’écarter d’elle, tant elle ne s’adapte pas et n’est donc pas « coopérative » ; la communication devient alors difficile. L’hyper susceptibilité conduit donc régulièrement à l’isolement.

Attention, parfois, une stratégie du manipulateur consiste justement à critiquer votre susceptibilité avec des affirmations telles que : « tu ne supportes pas la moindre critique », « tu prends tout au sérieux », « c’est de l’humour ! » etc.


b/ Remise en question de soi et affirmation vis-à-vis de l’autre

La complexité des situations de manipulation rend nécessaire :


une remise en question de soi :

  • Qu'est ce que je peux accepter et ne pas accepter dans la situation ?

  • Qu'est ce qui m'empêche de réagir?

une affirmation vis-à-vis de l’autre :

  • Quel résultat je veux obtenir de l'autre ?

  • Que dire, quand et de quelle façon ?

  • Quels seront les effets de ma communication ?

  • Comment me faire comprendre, me faire respecter, atteindre mon objectif?

L’appui d’un coach ou d’un thérapeute peut s’avérer très utile pour :

​​

  • Identifier nos zones de fragilité et trouver des parades efficaces en situation relationnelle difficile.

  • Analyser une situation relationnelle de façon lucide.

  • Etre capable d'être plus ou moins souple ou susceptible en fonction de la situation​​

  • Nous affirmer face à un comportement abusif, avec force et pondération​

  • Restaurer des relations de coopération réciproques.

  • Restaurer notre estime de soi, parfois mise à mal par des relations abusives ou agressives persistantes.


Vous aspirez à vivre une vie plus épanouie ?


Parlons-en ensemble !


Philippe Brami, Hypnothérapeute

Thérapie Brève, Hypnose Ericksonienne – PNL – RITMO

Coaching personnel & professionnel


2 adresses :

Tél : 06 81 76 90 89

Email : pbrami17@gmail.com


Prise de rendez-vous :

Doctolib ➨ https://www.doctolib.fr/hypnotherapeute/vincennes/philippe-brami

Psychologue.net ➨ https://www.psychologue.net/cabinets/philippe-brami


Rejoignez-moi et suivez-moi sur :

Facebookhttps://www.facebook.com/PhilippeBrami-hypnose-101450767940546

Linkedinhttps://www.linkedin.com/in/philippe-brami/

Site web pour particuliershttps://www.vincennes-hypnose.fr

Site web pour professionnelshttps://www.interactiveconseil.com

PRENDRE R.D.V.



145 vues

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé

de nos actualités et articles de blog.

ME CONTACTER

VINCENNES-HYPNOSE

Philippe BRAMI - Hypnothérapeute

114bis, avenue de Paris - 94300 Vincennes

Tél: 06 81 76 90 89

Email: pbrami17@gmail.com

VINCENNES HYPNOSE

RETROUVEZ-MOI

© Copyright 2017 - VINCENNES-HYPNOSE.FR par Philippe Brami - Tous droits réservés

Mentions légales | Charte vie privée (RGPD) | Conditions Générales d'Utilisation

Ce site vous plait ? Il a été réalisé par MISTERPLUSDESIGN - Contactez le webmaster

  • Facebook
  • Prenez rdv sur Doctolib
  • LinkedIn
  • Prenez rdv sur psychologue.net